Atlas of Transitions

Créative Europe – Projets de coopération européenne (2017-2020)

 

Les pratiques artistiques peuvent-elles fonctionner en tant qu’outils reflétant le kaléidoscope culturel de notre temps ?

L’art peut-il tisser des liens entre les communautés dans le but d’investir les lieux publics, tout en créant des récits communs et collectifs ?

Atlas of Transitions. Une nouvelle géographie pour une Europe multiculturelle est un des quinze projets à grande échelle choisi par le programme Créative Europe de 2017. L’appel à projets a été organisé par la Commission européenne afin de récompenser les secteurs culturels qui opèrent au niveau transnational et promeuvent la diffusion de travaux artistiques auprès d’un public plus large.

À travers l’utilisation de techniques artistiques diverses, Atlas of Transitions s’intéresse aux résultats potentiels des récents phénomènes migratoires et travaille à la recherche de nouvelles façons de percevoir l’espace public et la cohabitation entre les citoyens européens et les nouveaux arrivants. En ayant recours à divers moyens, le projet ouvre la voie au changement de la géographie, engageant avec l’autre le dialogue basé sur la réciprocité et l’interaction.

Atlas of Transition est un projet international d’une durée de trois ans (2017-2020) soutenu par les théâtres, les centres d’art contemporain, les organisations culturelles et les universités de sept pays européens : l’Italie, l’Albanie, la Belgique, la Pologne, la France, la Grèce et la Suède.

 

Les actions de Atlas of Transitions

 

Les activités participatives, les ateliers, les déplacements, la cartographie urbaine ainsi que les laboratoires créatifs de pensée, sont conçus afin de promouvoir les espaces mutuels de collaboration entre les citoyens européens et les nouveaux arrivants.

Des performances, des œuvres vidéo, des installations, du théâtre documentaire, des résidences, des spectacles, sont créés par des artistes européens et des artistes immigrés.

Des festivals sont élaborés pour repenser les espaces publics à travers une participation active et un lien étroit entre les citoyens, les nouveaux arrivants et les localités dans lesquelles ils résident.

Une plateforme web sera animée collectivement par les partenaires du projet, structurée comme un magazine, qui se concentre sur les projets de la ville, les recherches et les analyses relatives au processus créatif.

En marge du programme artistique, Atlas of Transitions soutient la fondation d’un réseau universitaire européen, coordonné par le département de sociologie et de droit économique du l’université de Bologne. Au carrefour de la recherche académique et du développement créatif, une étude théorique analysera le processus dans lequel les savoirs seront apportés de manière conjointe, l’évolution de récits communs et les techniques utilisés pour créer des espaces de rencontres interculturels.

 

http://www.atlasoftransitions.eu/

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0qn0SNZaBAQ

Workshops Atlas Of Transitions

DESCRIPTION DU PROJET PEDAGOGIQUE « SORTIR DU NOIR »

 

Lien vers l’événement

 

Ce projet de collaboration s’appuie sur le travail des réalisatrices Bénédicte Liénard et Mary Jimenez. Depuis plusieurs années, elles donnent la parole aux réfugiés, recueillent leur témoignage pour les restituer dans leurs pièces radiophoniques, leurs films ou leurs documentaires.

Cette démarche nous a inspiré ce projet pédagogique qui consiste à inviter les élèves à partir à la rencontre de l’autre et d’eux-mêmes. Le théâtre travaillera en collaboration avec la Croix-Rouge de Rocourt ou encore la Voix des Sans Papiers (VSP). Pour organiser ces rencontres, nous bénéficierons également de l’aide de Pierre Etienne, formateur et artiste, en charge du pôle Education Permanente à la LEEP, Ligue de l’enseignement et de l’éducation permanente de la Ville de Liège.

Avant d’aller à la rencontre des réfugiés, les élèves exploiteront en classe avec leur enseignant le film « Hop » du réalisateur belge Dominique Standaert, qui raconte l’histoire de Justin, clandestin originaire du Burundi. Lors de l’arrestation de son père par la police, il s’enfuit et est est recueilli par Frans, un ancien activiste flamand plutôt bourru. Emu par la détresse de Justin, Frans va l’aider à affronter les autorités pour retrouver son père.

Ensuite, les élèves assisteront à une représentation d’un spectacle intitulé « Les Sans », écrit et interprété par des membres de la VSP. Ensuite, ils feront connaissance avec d’autres réfugiés de la VSP et de la Croix-Rouge et se mettront en quête de leur histoire.

Lors des ateliers de pratique théâtrale, par des activités ludiques et interactives, les élèves iront d’abord à la rencontre des autres. Ils découvriront la force de l’acte théâtral qui est avant tout un moyen de s’exprimer et d’interroger le monde dans lequel ils vivent. Ensuite, ils seront invités à partager l’histoire qu’ils ont entendue, ce qu’elle évoque pour eux, leur ressenti, … En partageant le récit de la vie de cet autre, ils pourront exprimer à leur tour leur colère, leur inquiétude concernant leur avenir.

Ils découvriront en présence de leurs auteurs la pièce radiophonique intitulée « Le bruit de la mer » réalisée par Bénédicte Liénard et Mary Jimenez dans laquelle un homme raconte sa traversée de la Méditerranée.

Le projet s’achèvera par une présentation du travail de mise en voix devant les membres de la VSP suivie d’un moment de rencontre avec ce public.