Horion

Du 19/02 au 20/02/2018 Salle de l’Œil vert

Malika Djardi {Lyon}

Si un horion est un coup, Orion désigne dans la mythologie grecque un chasseur réputé pour sa beauté et sa violence. Le coup d’envoi est donné, la machine fantasmatique tourne à plein régime. Les métamorphoses incongrues des performers Malika Djardi et Nestor Garcia Diaz, soutenues par une physicalité sans faille, entretiennent un rythme halluciné. La langue claque, les cuisses frappent, les baguettes tapent. Mené avec espièglerie, Horion emprunte allégrement aux codes des films de genre, à l’exotisme et à la déconstruction. Les deux comparses mixent coups d’éclat, brutalité, amour et haine dans une exploration poétique du couple où tous les coups sont permis. Dans cet extravagant cabaret de l’inattendu musical et chorégraphique, le corps devient matière, musique, instrument, personnage, énergie et rythme. Une délirante aventure qui vaut indéniablement le coup.

 

LA CHORÉGRAPHE

Après avoir suivi une formation en arts plastiques, MALIKA DJARDI intègre des études supérieures en danse contemporaine à lʼUQAM de Montréal puis au Centre National de Danse Contemporaine à Angers de 2009 à 2011. Dans son travail, elle utilise des supports comme la vidéo, le texte ou le dessin, et sa recherche physique s’intéresse au corps comme matière et sujet de transformations. En 2010, elle est invitée par Jean-Marc Adolphe à participer à SKITE, une résidence réunissant 40 artistes internationaux à Caen, et au cours de laquelle elle crée, en collaboration avec Perle Palombe, la pièce Love Song réunissant Yohann Alex, Charles Chemin, Trajal Harrell, Aude Lachaise et Maud Le Pladec. Avec le solo Sa Prière, créé en avril 2014 à La Raffinerie à Bruxelles et le projet Paradis Ballade elle poursuit ses recherches sur la question de la performance comme objet de documentation. En 2013, elle participe en tant qu’interprète invitée à la pièce Suite n°1 ABC du metteur en scène Joris Lacoste et son projet Encyclopédie de la parole. Actuellement, elle est interprète soliste sur la pièce Des aveugles de Maurice Maeterlinck, adaptée et mise en scène par Clyde Chabot.

 

Coproduction

 

LA PRESSE EN PARLE

Horion, de Malika Djardi, était très attendu, après son solo déjà fort remarqué, Sa prière. […]

Elle y évolue au côté d’un interprète masculin, Nestor Garcia Diaz, tous deux dans des costumes mimant étrangement l’apparence du nu par les voies de l’habit. Cela indique une texture très onirique, dont le duo ne se départira jamais. Horion commence par les échos, parvenant sur le plateau encore vide, d’une scène d’affrontement violent. Une ligne métaphorique s’insinue par-là, qui va jouer de la frappe, de la percussion, du coup de poing, tous éléments percutants finement articulés avec mimiques et onomatopées, pendulations corporelles, métamorphoses insolites, adresses du regard au public, recours aux masques.

Tout cela fait une mosaïque étrangement disjonctive, aimablement divagante, d’où émane une sensation très libre, impertinente, enlevée. On se surprit à songer par instants à Marlène Monteiro Freitas, sinon aux jubilations récentes de Miguel Guttierez. Les duettistes d’Horion usent de brassées de baguettes de batterie, dans toute une variation qui tient du mikado, de l’escrime, des fléchettes, de la sifflerie fendant l’air. C’est toute une métaphore de la frappe qui construit, et qui déborde.

Gérard Mayen, Rencontres fécondes, Mouvement, mai 2016

aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis

Conception et chorégraphie Malika Djardi
Interprétation Nestor Garcia Diaz et Malika Djardi
Composition musicale Nicolas Taite et Thomas Turine
Technique son Benoît Pelé
Régie son Clément Vercelletto
Création lumière Yves Godin
Costumes Ateliers de couture du Théâtre de Liège : bodies, tutu et gants / La Bourette : protections et ceintures / Marie-Colin Madan : masques et finitions / Nodd Architecture : sabots

Scénographie LFA Looking For Architecture
Conseils à la dramaturgie Youness Anzane

Titres joués URSULA, STYX/3, BIJOU COCHINEAL, CABARET BATAILLE, HORION, GOGODARD, TIPI

Production déléguée Association Stand

Coproduction Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, Théâtre de Liège, Charleroi danse, Manège, scène nationale – reims, L’échangeur – CDC Hauts-de-France

Résidences et soutiens CND Centre National de la Danse (Pantin), CND Centre National de la Danse Rhône-Alpes (Lyon), Scène 7/ Le Croiseur (Lyon), La Raffinerie – Charleroi danse, Manège, scène nationale – reims, L’échangeur – CDC Hauts-de-France

Remerciements Jean-Baptiste Ginier Gillet, Loup Gangloff, Julia Kat, Benoît Pelé

 

En pratique

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
55'
  • 19:00 lundi 19 février
  • 19:00 mardi 20 février
Salle de l’Œil vert Voir la carte Masquer la carte
Chargement de la carte....
  • Tarif plein 12 €
  • 65ans et+ 8 €
  • -30ans 8 €
  • Abo 5 spectacles 8 €
Réserver