No dance, no paradise

Le 12/02/2016 La Halte

Pere Faura

Imaginons que les corps d’Anna Pavlova, Gene Kelly, John Travolta, Anne Teresa de Keersmaeker et William Forsythe prennent possession d’un seul être pour y danser leurs solos légendaires du Lac des cygnes, Singing In The Rain, Saturday Night Fever, Fase et Lectures from Improvisation Technologies. Partie intégrante de l’histoire personnelle du danseur, ces cinq oeuvres iconiques sont réincarnées et recontextualisées en tant que geste historique et symbolique de reconnaissance et d’admiration mais aussi en tant qu’exercice autocritique et humoristique sur le monde de la danse et ses références. Dans ce patchwork téméraire, Pere Faura, en tutu blanc, costard noir ou en short, se montre un homme à toute épreuve pétri de culot et de bagout. Et si comme prône le titre Sans danse, il n’y a pas de paradis, le malicieux danseur, chorégraphe et showman catalan l’aura amplement mérité avec son spectacle vif et amusant qui suscite une réflexion sur le besoin, l’influence ou l’absurdité.

Conception et interprétation Pere Faura

Scénographie visuelle Desilence Studio

Lumières Israel Quintero

Scénographie Jordi Queralt

Conseillers Amaranta Velarda, Claudia Solwat

Sons Ramón Ciércoles

Assemblage musical Arturo Castillo

Costumes Txell Janot

Textes Pere Faura, Anne Teresa De Keersmaeker

Voix-off Enric Arquimbau

Production Iva Horvat / Agente129

Coproduction La Comédie de Valence / CDN Drôme-Ardèche, Mercat De Les Flors – El Graner, Fundacío Catalunya – La Pedrera

Avec l’aide de La Poderosa, L’Estruch et du Département de la Culture de Catalogne