La mort de Bobo, l’acteur fidèle de Pippo Delbono

« L’acteur est un oiseau dont une aile touche la terre, tandis que l’autre se tient dans le ciel », écrit le Théâtre d’Emilie Romagne (ERT) producteur italien principal des spectacles de Pippo Delbono, dont le Théâtre de Liège assure la diffusion en Francophonie, pour rendre hommage à l’acteur Vincenzo Cannavacciuolo, dit Bobo, qui vient de s’éteindre à l’âge de 82 ans.

 

Bobo était de tous les spectacles de Pippo Delbono depuis 1995, quand le metteur en scène italien décide de le sortir de l’asile psychiatrique de la Ville de Aversa (Province de Caserta en Campanie) dans lequel il résidait depuis plus de 40 ans.

Acteur microcéphale, sourd-muet, au pas traînant, Bobo était bouleversant d’humilité ; la force dramatique qui se dégageait de ce corps maladroit en a fait l’un des piliers incontournables de la Compagnie et l’un des personnages essentiels de l’œuvre théâtrale de Pippo Delbono.

A la fureur, la mélancolie et la rage de Delbono, répondaient la tendresse, l’humour et la poésie de Bobo devenu, au fil des années, un acteur reconnu en Italie et sur la scène internationale. Nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française, il était aussi Citoyen d’honneur de la Ville d’Aversa, joli pied de nez à l’Institution psychiatrique de cette même localité dans laquelle il avait été enfermé des années … !

Spectacles : Barboni (1997), Guerra (1998), Esodo (2000), Il Silenzio (2000), Gente di Platica (2002), Urlo (2004), Questo Buio Feroce (2006), La Menzogna (2008), Dopo la battaglia (2011), Orchidee (2013), Vangelo (2015), La Gioia (2018).

Opéra : Cavalleria rusticana (2012), Don Giovanni (2014), Madama Butterfly (2014), Pagliacci (2018).

Né en 1936 à Villa di Briano, Province de Caserta, Campanie, Vincenzo Cannavacciuolo, dit Bobo, est décédé le 1er février 2019. Les funérailles ont eu lieu ce 2 février en l’Eglise Santissima Annunziata di San Cipriano d’Aversa.