Le Sentiment océanique

Du 6/12 au 20/01/2018 Salle des pieds Légers

Patrick Corillon

Vernissage le 6/12 à 18:00 – Visites Racontées les 23 & 30/12 à 17h

 

À propos de l’exposition

 

C’est au cœur du sentiment océanique que Patrick Corillon propose de plonger le spectateur. Le monde de l’eau qui se déploie dans l’exposition est une métaphore de notre monde intérieur. Il y est question de rivières et d’étendues maritimes où prennent source vagues à l’âme et tempêtes intérieures, où ils se rejoignent et trouvent leur apaisement.

 

Inspirée des spectacles La Maison vague et l’Appartement à trous, l’exposition reflète les préoccupations de Patrick Corillon, mêlant art vivant, film d’animation et arts plastiques. S’y rencontrent hommes d’eau et marins ramoneurs, souvenirs de tempêtes et objets de musée emportant le visiteur dans un flot d’histoires réelles ou fictives.

 

À propos du parcours de Patrick Corillon

 

Patrick Corillon vit et travaille à Paris et à Liège; il est représenté par la Galerie In Situ (Paris). Il a exposé à la Documenta IX en 1992, à la Biennale de Sao-Paulo en 1994, de Lyon en 1995, de Sydney en 2002 et de Bruxelles en 2008.

 

Son travail a été montré dans les musées comme la Tate Gallery, le Royal College of Art à Londres, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris et le Centre Georges Pompidou à Paris, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et de Charleroi en Belgique, la Fondation De Appel et Witte de With et le Gemeente Museum de La Haye aux Pays-Bas, la Fondation Gulbenkian à Lisbonne, entre autres, ainsi que dans les galeries suivantes : la galerie des Archives (Paris), Marconi (Milan), Massimo Minini (Brescia), Albert Baronian (Bruxelles), Modulo (Lisbonne), Produtzenten (Hambourg), Yvon Lambert (Paris), Tania Rumpff (Haarlem).

 

Il a réalisé des commandes publiques pour : la Manufacture des Gobelins, le Palais Royal de Belgique, le Tramway de Paris et celui de Nantes, la place Goldoni à Paris, le Parlement Bruxellois, le Ministère de l’Éducation de la Communauté Flamande, le Métro de Toulouse, la Collégiale Sainte-Waudru à Mons, les Villes de Sittard, Maastricht et Amstelveen aux Pays- Bas, l’Université de Metz, le Théâtre des Abesses à Paris, le Théâtre de Liège, etc. Des projets spécifiques pour la Fondation Cartier, Nina Ricci, Kenzo, Novotel, Coca-Cola, Fondation Miro, etc.

 

Ses œuvres sont dans les collections publiques du Centre Pompidou, du FNAC, de la Caisse des Dépôts et Consignations, des FRAC Pays de Loire, PACA, Bourgogne, Languedoc-Roussillon, Limousin, Alsace, Picardie… en France; des Musées d’Art Contemporain d’Anvers, de Gand, d’Ixelles, de la Communauté Française… en Belgique.

 

Depuis 2006, Patrick Corillon est artiste associé de la compagnie le CORRIDOR et y développe des spectacles d’art vivant où le livre, la manipulation d’objets et la musique ont toujours une place importante : son projet Le Diable abandonné a pris la forme de trois livres, publiés aux Éditions MeMo (Nantes), et de trois spectacles. Une création musicale et plastique Oskar Serti va au Concert a été créée au Klangforum à la Konzerthaus de Vienne. Les aveugles, un opéra hybride autour du texte de Maeterlinck, a été créé par Patrick Corillon et le jeune compositeur Daan Janssens à la demande de LOD à Gand. En 2010- 2011, il a été artiste invité au Fresnoy. Ces dernières années, il crée Les Vies en Soi un cycle de sept performances en solitaire destinées tant aux théâtres qu’aux musées et aux bibliothèques : la rivière bien nommée, le benshi d’Angers, l’ermite ornemental, l’appartement à trous, les images flottantes, le zéro absolu et l’ombre du scarabée, création, novembre 2017.

 

Une collaboration qui s’incrit dans la durée

 

Cette  première exposition de l’artiste au Théâtre de Liège s’inscrit dans un relation qui se tisse au fil du temps puisque c’est à Patrick Corillon que furent confiées les interventions artistiques du bâtiment et les noms des salles. Plus récemment, le 3 novembre dernier, il a également présenté en ouverture du récent Festival Impact sa dernière création L’ombre du Scarabée, (coproduction Théâtre de Liège, Festival Impact et le CORRIDOR), un récit-performance de soixante minutes riche en découvertes plastiques et en questions philosophiques.

 

A l’occasion des fêtes, deux visites de l’exposition racontées par Patrick Corillon et Dominique Roodthooft seront offertes les samedis 23 et 30 décembre à 17h. Elles sont accessibles à tous, petits et grands.

 

Infos pratiques

 

Exposition accessible aux heures d’ouverture de la billetterie.

Du mardi au samedi, de 12 à 18:00 + les dimanches et soirs de représentation. Entrée libre

 

Visites de l’exposition racontées par Patrick Corillon et Dominique Roodthooft, les
samedi 23 & 30 décembre à 17H . Durée 45 minutes. Entrée libre. Réservations souhaitées.

En pratique

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Salle des pieds Légers Voir la carte Masquer la carte
Chargement de la carte....
  • Entrée libre
Réserver