Développement durable

« Le Théâtre de Liège, ambassadeur de la marque Wallonia.be »

https://wallonia.be/fr/blog/vers-un-futur-durable-et-desirable-pour-tout-public

 

« Ce que les problèmes consécutifs à la circulation « hors contrôle » du virus sont venus à nous rappeler – tout simplement quoi que très brutalement – c’est que notre « souveraineté » se déploie non pas sur un théâtre d’opérations, mais au sein d’un milieu de vie dont les variations, les équilibres et déséquilibres (non seulement politiques et socio-économiques, mais physiques et biologiques) affectent nos conditions d’existence.  À ce titre, la crise mondiale du Covid-19 apparaissait, aussi, comme un puissant révélateur de notre condition écologique – dont nous savons bien qu’elle n’a pas vocation à s’arranger » Julie Sermon (Morts ou Vifs, pour une écologique des arts vivants, 2021, p.8). Cette pause forcée par la pandémie mondiale a été, pour le secteur culturel, et celui des arts de la scène en particulier, l’occasion de s’interroger sur la crise écologique sans précédent que le monde traverse.

Le secteur des arts vivants, à son échelle, participe aux émissions de gaz à effet de serre (GES) et donc aux changements climatiques, ainsi qu’à l’exploitation des ressources naturelles. Il s’expose ainsi à des risques physiques qui, s’ils ne sont pas anticipés, rendront le secteur vulnérable aux chocs systémiques.

Pourtant, la culture est essentielle. La culture est un droit. Elle doit donc être considérée comme un service public à protéger et à soutenir en lien avec les enjeux culturels dans la transition écologique, pour chacun·e.

Le Théâtre de Liège, face à l’ampleur de ces défis, a décidé d’en faire des opportunités et de devenir un acteur précurseur de cette transition nécessaire du secteur. Désireux de mettre une démarche rigoureuse et ambitieuse en place, le Théâtre a engagé Solenn Koç, éco-conseiller·ère à temps plein  début 2020, pour évaluer l’empreinte écologique de l’institution. Sans avoir la prétention de changer les choses à une échelle globale, nous tentons d’apporter des réponses aux 17 Objectifs de Développement Durable définis par l’ONU à l’échelle de notre théâtre, des artistes avec lesquel·le·s nous avons la chance de travailler et avec les publics que nous accueillons. La feuille de route mise sur pied par le théâtre se déclinent en plus de 200 actions dont les deux tiers sont des « quick-wins ». Il est néanmoins possible d’identifier plusieurs grands chantiers que le Théâtre souhaite mettre en place dans ces prochaines années :

  • Réaliser une estimation de notre empreinte carbone dans les prochains mois, mettre en place une grille d’évaluation des postes d’émissions de GES dans le cycle de vie des spectacles ainsi qu’un plan de réduction de nos émissions, participant à notre échelle à l’atteinte de la neutralité carbone horizon 2050 (objectif du Green Deal) https://ec.europa.eu/info/strategy/priorities-2019-2024/european-green-deal_en
  • Réaliser une auto-analyse complète de nos processus internes aussi bien sur des aspects environnementaux que sur des aspects sociaux-économiques (finalisation avant la saison 2022-2023)
  • Réaliser un plan de transition des lumières halogènes actuellement utilisées pour les spectacles vers un éclairage LED, en concertation avec les acteurs du secteur des arts de la scène, les instances publiques régionales, fédérales et européennes (finalisation du chantier fin 2025)
  • Réaliser d’un « diagramme durabilité » pour les spectacles évaluant l’impact environnemental et socio-économique de l’ensemble du cycle de vie du spectacle (mise en place pour la saison 2023-2024)
  • Réaliser un plan de mobilité durable : tournées des spectacles, artistes, specteurices, membres du personnel, écoles, ou toutes autres personnes transitant par le théâtre (finalisation pour fin 2023)
  • Augmenter la diffusion des connaissances en matière de développement durable, grâce à un festival durabilité au sein du Théâtre (première édition en Novembre 2022), des conférences, des ateliers, des présentations « théâtrales » de thèses sur ces sujets, etc.
  • Créer davantage de collaboration entre Arts et Sciences (création du réseau « Sustainable Theatre Alliance », collaboration avec les scientifiques de l’Uliège, des artistes sensibilisées à la transition écologique, etc.)

Une Green Team s’est formée avec des représentant·es de chaque service. Elle se réunie tous les mois pour évaluer l’avancement des différents chantiers qu’elle a identifiés comme prioritaires (énergie, eau, alimentation durable, déchets/économie circulaire, verdurisation et bien-être, formations, achats durables, team-building, communication, mobilité). La Green Team a donc pour objectif principal de répondre à une partie des actions « quick-wins » de la feuille de route du Théâtre de Liège.