Liège Danse DiverCity

LA NAISSANCE DU PROJET

Le projet Liège Danse DiverCity s’inscrit dans la continuité de Place aux Artistes, l’événement culturel mis en place durant l’été 2020 sur quatre places publiques liégeoises par le Théâtre de Liège et les réseaux culturels et associatifs liégeois, avec le soutien de l’Échevinat de la Culture et de la Province de Liège, en réponse à la crise sanitaire et à l’annulation de tous les festivals d’été.

 

Place aux Artistes a permis la signature de plus de 200 contrats d’artistes sur près de 80 spectacles (petites formes) de théâtre, danse(s), musique, arts de la rue, jeune public. Cette manifestation d’envergure, regroupant exclusivement des artistes « liégeois », nous a donné l’opportunité de découvrir de nouveaux talents actifs sur le territoire et encore trop absents, pour la majorité, de nos plateaux.

 

C’est la communauté de danseurs-chorégraphes, urbains principalement, et d’artistes issus des cultures urbaines au sens large qui ont retenu particulièrement notre attention et dont la vivacité créative indéniable nous a conduits à déposer un projet dans le cadre d’Un Futur pour la Culture, le plan d’action de redéploiement de la culture initié par la Ministre de la Culture Bénédicte Linard et lancé à la rentrée 2020. Le dossier de Liège Danse DiverCity a été retenu et a obtenu une bourse de 50.000 € de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

LE PROJET

Liège Danse DiverCity consiste à la mise en place d’un programme de résidences de création pour quatre danseurs-chorégraphes liégeois dont deux sont issus de la mouvance « urbaine » : Hendrick Ntela (Hendrickx) que nous suivons et soutenons déjà depuis un petit temps et Karim Benbella (Kriman).

Hendrick et Karim – avec deux autres danseuses liégeoises issues quant à elles d’une mouvance alliant plutôt danse traditionnelle et contemporaine, Simone Gomis et Dounia Devsena Chaoui – intègrent donc la Team1 du projet que nous avons l’intention de pérenniser.

 

Dès aujourd’hui, nous travaillons à l’élaboration d’une cartographie des pratiques de danses dans l’espace urbain – très développées à Liège – ou du moins en marge des scènes conventionnelles. Cette cartographie permettra de constituer la Team2 du projet et de poursuivre l’activité, la structuration et la professionnalisation de ces créateurs.

 

Outre les résidences de créations – et quand la situation sanitaire le permettra –, les artistes dispenseront, au cœur de l’Institution, des stages et workshops à destination du tout public et participeront à des projets de médiation ciblés en étroite collaboration avec les équipes pédagogiques.

 

Sont prévus aussi dans le cadre de ces résidences un partage de compétences en matière de production et de diffusion (structuration et professionnalisation de leur pratique) ainsi qu’un soutien-conseil dans les contenus, la dramaturgie et l’écriture chorégraphique de leurs créations respectives.

LE PLANNING

Les premières résidences ont débuté en décembre 2020.

 

Si la situation sanitaire le permet, une première sortie de résidence doit avoir lieu en mai 2021 dans le cadre de la manifestation du Théâtre de Liège La Scène aux citoyens dédié aux différents « projets participatifs », entre autres, et résultats d’ateliers mis en place par le Théâtre de Liège à destination des différentes communautés de public en collaboration avec des artistes professionnels.

 

La présentation finale des créations devrait avoir lieu dans le cadre de l’édition 2022 de Pays de Danses, rendez-vous incontournable de la découverte et de la danse contemporaine internationale.

EN RÉSUMÉ

Liège Danse DiverCity est un projet inclusif en deux temps et en deux teams.

 

La Team1, ce sont quatre artistes-chorégraphes liégeois.es que le Théâtre de Liège accompagne, en résidences de création et soutient dans la professionnalisation de leur pratique. Toutes les prestations, le travail de répétitions, les ateliers dispensés par les artistes dans le cadre de ces résidences font bien entendu l’objet d’un contrat d’emploi.

 

La Team2, qui assurera la reconduction du projet, émergera de la prospection de terrain engagée par le Théâtre : il s’agit là de répertorier et de cartographier l’ensemble des danses présentes sur le territoire liégeois, avec un focus sur les danses pratiquées dans l’espace urbain, en marge des scènes conventionnelles. L’objectif ? Mieux comprendre et rendre compte de la diversité des pratiques, des danseurs, des lieux et des publics.

LES MEMBRES DE LA TEAM 1

Simone Gomis · Compagnie Tenane, danse africaine contemporaine

 

Née à Dakar (Sénégal) en 1976, Simone Gomis, chorégraphe, metteur en scène, danseuse, interprète, professeure, vit et travaille à Liège – même si elle tourne à l’international. Pour être encore plus libre artistiquement, elle crée en 2007 la Compagnie Tenane. Elle pratique le mouvement traditionnel africain autant que le mouvement contemporain.

 

Dounia Devsena Chaoui · Danse indienne traditionnelle, Bollywood

 

Née à Bruxelles de parents marocains, Liégeoise d’adoption, indienne dans l’âme, Dounia Devsena Chaoui grandit au Maroc, où elle se passionne pour le Bollywood. Elle étudie la sociologie mais pratique surtout la danse des chorégraphies indiennes colorées et hautement expressives, affinant sa technique auprès des gourous de la discipline. Elle crée en 2019 l’Indian Dance Lab, espace de médiation artistique dédié aux danses indiennes et fusions.

 

Karim Benbella (alias Kriman) · Planet Entertainment, danseur hip hop, breakeur

 

Entre Liège et Dubaï, Kriman, acteur, danseur, chorégraphe, infuenceur, pédagogue, musicien et présentateur, pratique le hip hop et le break. Formé à Liège auprès de Starflam, il en partage la philosophie et les valeurs de transmission. Il dispense cours et stages en danse urbaine en Belgique et à l’étranger, tout en dirigeant sa propre compagnie, Planet Entertaiment.

 

Hendrick Ntela (aka Hendrickx) · Krumpeuse, danse urbaine

 

Née au Congo en 1975, Hendrickx est danseuse freestyle, chorégraphe et professeure au sein du collectif One Nation Crew (100 % féminin, 100 % Province de Liège). Elle pratique, entre autres, le hip hop, le krump, la dance hall, le kuduro ou l’afroHouse. Elle travaille avec Grichka, le pionnier du krump (Kingdom Radically Uplifted Mighty Praise) en France et est aujourd’hui une des grandes pointures féminines internationale de la discipline. Elle est également à l’origine de la compagnie Hendrickx Ntela qui voit le jour en 2017.