LE CORPS COMME VECTEUR D’EXPRESSION

Le 30/01/2020 Salle des pieds Légers

Projection en avant-première du court-métrage Les Indes Galantes de Clément Cogitore (artiste et réalisateur - FR),
suivie d’une introduction au travail de Clément Cogitore par Stéphane G. Roussel (commissaire d’exposition - FR)

 

Le hip-hop et le Krump plus particulièrement, encore trop souvent absents de nos scènes, s’affirment dans le festival liégeois Pays de danse depuis l’édition 2018. Outre l’intérêt que nous avons pour ce vocabulaire de corps si particulier et intense – majoritairement acquis par le danseur lui-même au gré des rencontres avec d’autres praticiens dans un cadre qui se situe davantage dans l’espace public & urbain que dans un studio de danse – c’est aussi une manière de diversifier les publics. Avec Clément Cogitore, le Krump brise la barrière symbolique de l’accès à la « Culture » en s’appropriant la musique baroque des Indes galantes de Jean Philippe Rameau. Avec la chorégraphe Bintou Dembélé, il s’empare de cette machine à enchanter pour le réinscrire dans un espace urbain et politique dont il interroge les frontières. Ces corps en puissance sont portés par un mouvement commun, celui de la résistance et de la liberté.

Les Indes Galantes de Clément Cogitore – 2018, Vidéo HD, couleur, sonore, 5’47’’ Production 3ème scène, Opéra national de Paris et les films Pelléas