Recording the light

Le 26/03/2022 Liège Guillemins

Sophie Whettnall

INSTALLATION

L’artiste multidisciplinaire belge Sophie Whettnall est fortement influencée par le paysage. Son matériau principal est la lumière et ses effets insaisissables, désorientants et séduisants. Intitulée Recording the light, l’installation éphémère qu’elle nous propose de réaliser consiste à suivre les ombres d’un volume architectural particulier. L’œuvre, initialement commissionnée par la ville de Barcelone et la Fondation pour l’architecture, sera cette fois performée à Liège, sur l’Esplanade de la Gare des Guillemins, dont la célèbre et somptueuse « casquette » sera redessinée par une dizaine de danseurs urbains liégeois. Par un jour ensoleillé, ils suivront et marqueront à l’aide de ruban adhésif les ombres projetées par le soleil ainsi que ses réflexions sur la structure métallique de la gare dessinée par Calatrava. Il en naîtra un motif précis, couvrant le déplacement des ombres au cours de la journée. La grille ainsi dessinée au sol se superposera aux ombres produites par la structure architecturale, soulignant son importance dans la conception du site. Cette approche poétique de l’architecture et du temps qui passe cherche l’insaisissable et rend visible l’invisible !

Un projet porté par le Théâtre de Liège et EUROPALIA.

Il y a tout juste 175 ans, Bruxelles et Paris ont été les premières capitales du continent européen à être reliées par le train. Le TGV a été inauguré il y a 40 ans et le Thalys fête son 25e anniversaire. À l’origine symbole d’accélération de la société et d’industrialisation, le train aujourd’hui répond davantage à une envie de ralentir et de voyager de manière plus durable. EUROPALIA s’intéresse à cette invention constituant une intarissable source d’inspiration pour les arts. Le Théâtre de Liège et EUROPALIA Train and Tracks vous y proposent quatre rendez-vous.