« Blockbuster » au Festival Les Ardentes

Du 6/07 au 9/07/2017 Parc Astrid de Liège – Coronmeuse

Nicolas Ancion / Collectif Mensuel

« Blockbuster » au FESTIVAL LES ARDENTES avec Wallifornia MusicTech !

Le Théâtre de Liège déménagera carrément sur le site de Coronmeuse et recréera dans les Halles une véritable scène de théâtre sur laquelle sera jouée la pièce « Blockbuster » de Nicolas Ancion. L’occasion de (re)découvrir le spectacle du Collectif Mensuel qui a triomphé sur les planches du Théâtre de Liège.

« Surprenant, bluffant … ce « Blockbuster » liégeois pourrait bien faire des envieux à Hollywood. » RTBF, Bénédicte Alié, 28 septembre 2015

« Détourner les grosses productions américaines généralement porteuses de l’idéologie capitaliste pour créer un « film monstre » au service d’une fable sur la violence de la classe dominante à l’égard du peuple, voilà le pari réussi, et farouchement drôle, de ce « Blockbuster ». »Le Soir, Catherine Makereel, 30 septembre 2015

« Blockbuster est un projet profondément cohérent, à la fois frôle et sérieux, ludique et engagé. Une pièce qui ne laisse pas indifférent et qui pose les bonnes questions, tant sur la forme que sur le fond. » L’Echo, Primaëlle Vertenoeil, 1 octobre 2015

 

Après leur flamboyante collaboration dans le jouissif « L‘homme qui valait 35 milliards », le Collectif Mensuel et l’auteur Nicolas Ancion remettent le couvert pour notre plus grande joie. Leur nouvelle création nous convie à une fiction dans laquelle, prenant conscience de la violence de la classe dominante à son égard, le peuple décide de mener la riposte. Plus que jamais, les impertinents compères érigent l’humour en arme de contestation, permettant de traiter avec distanciation et connivence l’amère réalité que nous subissons sans pouvoir prendre de recul. Blockbuster est un mashup, activité très en vogue sur Internet qui consiste à utiliser des scènes de films ou des documents vidéo existants à des fins parodiques. Il s’agit ici du détournement de grosses productions du cinéma américain porteuses de l’idéologie capitaliste pour créer un « film monstre » au service d’une fable insurrectionnelle. Doublages, musiques, bruitages sont assurés en live par les acteurs et les musiciens du collectif dans ce théâtre politique en forme de prise d’aïkido, autrement dit, utilisant la force de l’adversaire à rebours. Ça promet !